Résidence #1 – Principes d’intervention

Envois des paysagistes : les intentions pour cette résidence.

EXPÉRIMENTATIONS DES RESSOURCES DESSINÉES ET JARDINÉES

Les mains dans la terre : intervenir, jardiner, tester pour nourrir la réflexion, donner une impulsion, montrer qu’une transformation est en marche. Mise en place d’expérimentations pendant la résidence. Chantier continu de jardinage sur les terrains du domaine. Parcelle visée : en face du gîte, espace-pilote pour une transition agro-écologique du Moulin de Retournay. Lieu ouvert sur l’«extérieur» (la route, la plaine), espace d’accueil et d’échange, entre le gîte et les bureaux de l’association.

1/ COMPOST & ENGRAIS VERT
Partir du compost pour penser le jardin implique immédiatement de s’inscrire dans une dynamique systémique vertueuse. Comment rendre au sol ce qu’on lui prend pour nos fines bouches ? Penser le compost (lieu riche et vivant) comme le centre de l’activité jardinière et agricole change les regards et renverse certaines valeurs culturelles. Proposer de s’installer à côté du compost pour lire son bouquin invite à considérer à chaque fois ses bienfaits, ses arômes et sa chaleur. Dehors, le compost est notre foyer.
> Où le placer ? tracer le dessin du jardin à partir de sa position ; penser à l’aisance qui l’accompagne: les outils, les parois de bois, les assises…
> Comment l’enrichir? déterminer les points-ressource (vieux troncs, feuillage, fumier…)
> Quoi enrichir ? des parcelles expérimentales.
Piqueter, labourer, semer d’engrais vert des petites parcelles-test (1×2; 1×4; 2x3m…) qui viennent témoigner d’une réflexion sur la fertilisation et l’écologie des sols, les savoirs ancestraux, les expérimentations contemporaines. Moutarde, phacélie, trèfle, sainfoin, avoine, seigle, etc, couvrent, ameublissent, enrichissent le sol, attirent des pollinisateurs selon leur floraison, servent de paillage, nourrissent le compost. Ces expérimentations à l’échelle jardinière interpellent sur l’usage agricole.

2/ CÉRÉALES
Production témoin et réintroduction de la chaîne gastronomique par le semi d’une parcelle de blé. Retour contemporain sur l’histoire de Retournay : meunerie. Qui dit blé dit pain. Découvrir et associer un artisan-boulanger pour le lien de la céréale à la consommation humaine. Réflexion sur le choix de l’espèce de blé : ancien ? rustique ? Quelle technique de mouture ? Quelle cuisson ? Le labour & semi de la parcelle de blé peut être fait à l’occasion du rdv festif final. Passage du tracteur. Retrouver l’aspect collectif des travaux agricoles et les gestes perdus. Semer à la volée.

3/ RÉSEAU HYDRAULIQUE ET PLANTATIONS FORESTIÈRES
Le travail d’expérimentation se poursuit sur la gestion forestière et les zones humides, lieux de fertilité et de foisonnements, pour interpeller et questionner le rôle des plantations forestières et le rapport à l’eau à l’échelle territoriale. Des zones herbeuses, buissonnantes ou boisées seront «mises en défens». La mise en défens selon différentes techniques (barrière, plantation, plessage…) déclare laisser-faire les choses, privilégiant l’observation avant l’intervention. En parallèle, une réflexion autour de l’accès à l’eau et sur le maintien des berges des fossés et canaux sera menée:
> Plantation en saulaie pour proposer une zone test de maintien des berges (face au problème des ragondins?). La saulaie propose une production de rameaux, ressource pour le compost ou en BRF.
> Proposition d’un accès à l’eau par des éléments de mobilier simples : emmarchement, piquet, plateforme, assise…
Un contact du Syndicat des eaux ou d’une association de chantier de restauration des berges serait à envisager pour développer la réflexion.

Le résultat des expérimentations seront inscrites sur le PLAN DU MOULIN. Elles lancent des perspectives. Nous proposerons un calendrier des rdvs & travaux à poursuivre selon différentes échelles de temps, une sorte de «programme» pour les mois et années suivantes pour faire vivre Retournay et porter les ambitions d’une transition agricole du lieu.”

Advertisements

Résidence #1 Paysage(s), les repérages

Dorothée Pomparat, Hélène Grapin, Sophie Roux-Pagès paysagistes, sont invitées à donner leurs regards sensibles sur le hameau et à expérimenter différentes pistes de transformation pour amorcer la transition écologique. Les enjeux du paysage concernent à la fois les questions agricoles, du jardinage, de l’ornement… L’approche par le paysage met à jour les divergences de points de vue, de sensations et de représentations, d’usages, les évolutions sociétales, celles de la commune… Un temps d’immersion de deux jours en janvier a permis de prendre le pouls du contexte et de commencer à appréhender l’environnement de Retournay. Il a aussi permis de rencontrer quelques acteurs incontournables (habitants, agriculteur, voisins…) qui pourraient devenir complices par la suite du projet.

P1120661 P1120674 P1120673

Une maquette, des plans, des outils pour la mutation

Et voilà de quoi travailler grâce à Laurie Guyot qui nous a confectionné une maquette magnifique de tout Retournay ! Le relevé précis et la vision d’ensemble aide à se projeter, à penser les ouvertures et es espaces privés, à envisager des transformations et des aménagements ! La maquette servira dans la foulée à une forme d’atelier ! Bientôt elle sera complétée par les abords et les champs connexes.

P1120795 P1120827

La génératrice d’idées c’est fini !

Pour apporter de l’eau au moulin, nous avons choisi d’aller rencontrer les dynamiques en cours. Il s’agissait à la fois de prendre conscience des enjeux du territoire en rencontrant des personnes ressources, mais aussi d’aller découvrir des projets et des dynamiques inspirantes pour pouvoir poursuivre !
Alternant entre rencontres avec des entrepreneurs (bâtiments, agriculture, commerçants), acteurs des collectivités locales, des associations, le panel a été construit chemin faisant, en fonction des envies mais aussi pour rencontrer une multiplicité de points de vue.

migeonOFFFILM pougneFILM OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Merci à toutes les personnes qui se sont prêtées au jeu du petit film amateur qui nous permet de garder une trace des échanges en 5 questions :

1/ Où sommes-nous et qu’est-ce que vous y faites?
2/ Qu’est-ce qui vous motive ici?
3/ Qu’est ce qu’apporte le fait d’être à la campagne dans votre activité?
4/ Quel est votre conseil pour quelqu’un qui démarre son activité sur le territoire?
5/ Comment on arrive à une campagne vivante demain?

Voici les personnes qui se sont prêtées au jeu !

PASCALE GIRAUD – Architecte conseil CDC de thouars – Thouars – le 24/06/14
JOHNATAN SAVARIT – Eco musée du moulin de crevant – le 24/06/14
SERGE DAVID – Boulanger – Louzy le 24/06/14
BERNARD MIGEON – SARL Migeon B. – Thouars – le 25/06/14
JEAN MARC AMINOT – menuisier charpentier – SARL aminot-doms à Repéroux – le 25/06/14
MÉLANIE POINT ET MARIE BÉNÉDICTE ABOULARD – Communauté de communes de Thouars, service économie et service tourisme – Retournay Marnes – le 25/06/14
JACKY DENIEUL – CRÉATIVITÉ ET TERRITOIRES – Poitiers 24/06/14
JEAN FRANCOIS BACLE – Nombril du monde – Pougne hérisson – le 26/06/14
LOÏC MICHAUD ET AUDE SOURIAU – RÉGION POITOU_CHARENTE – le 26/06/14
ÉTIENNE ROYER – co-fondateur CIGALE Poitiers  – Poitiers le 24/06/14
DENIS MEUNIER – LES USINES NOUVELLES – Ligugé – le 26/06/14
MARYLINE DOUCY – AGRICULTRICE – Moulin de Cerzay le 26/06/14
BENOIT BLET – Domaine des terres blanches vigneron à Oiron – le 25/06/14
STÉPHANE AYRAULT – Directeur du Centre social Airvault – le 25/06/14
M. NESSI – entrepreneur Restauration / taille de Pierre – le 25/06/14
LOUISE OLLIER – La Gibbeuse, lieu d’autonomie Poitiers – le 24/06/14
VINCENT AGUILLON – Communauté de communes du Loudunais, chargé du patrimoine – le 25/06/14
MATTHIEU BAUDOUIN – Union départementale des Associations familiales des Deux sèvres, Saint Pardoux – le 26/06/14

Encore un grand Merci à tous pour ces échanges stimulants ! Et surtout à Roland COUNIL pour tous ses contacts très riches et son aide, Mme Morin du MOULIN DE CHOLET…et bien sur à Yoan Ollivier et Marguerite FOuletier pour leur soutien vidéo, Sabine, Lucile Aigron, Laurie Guyot, Olivier Bertin, les Herbert … L’équipe de choc !

La génératrice d’idées

Du 23 au 28 juin 2014, un premier rendez vous, une immersion sur le territoire pour nourrir le lieu en transition…

Les possibles ne manquent pas et les envies sont nombreuses ! Mais comment faire ?

Pour repositionner ce lieu et imaginer ses activités futures, nous avons décidé de prendre une semaine comme Génératrice d’idées, du 23 au 28 juin prochain, pour aller voir ce qui se passe autour, tenter de faire émerger des partenariats comme des pistes d’idées concrètes.
Nos champs d’intérêts se situent autour de l’urbanisme rural, l’entreprenariat, mais aussi des nouvelles aventures agricoles. Il s’agit, dans un sens plus large, de participer à la réactivation de la campagne, en imaginant ou soutenant les nouvelles initiatives, en proposant des espaces de travail quotidiens ou temporaires.
La Génératrice d’idées se décompose en deux temps :
– Du lundi 23 juin au jeudi 27 juin nous irons rencontrer des porteurs de projets, des représentants des instituions publiques, mais aussi des artisans, des agriculteurs, des entrepreneurs… localement et dans les environs (jusqu’à 50 km). Ces rencontres seront documentées par des petites captations vidéos puis présentées.
Puis nous inviterons en retour au Moulin de Retournay autour de plusieurs temps conviviaux :
– Vendredi 27 juin à 16h des ateliers de réflexion sur Retournay, son devenir et les possibles projets croisés. Au delà du seul projet que nous portons il s’agit d’identifier les dynamiques en cours, mais aussi les zones de trouble, les choses impensées de l’action publique ou les initiatives à construire collectivement.
– Vendredi 19h , c’est l’apéro ! Pour discuter de manière informelle, découvrir le travail déjà réalisé, visiter le lieu, nous/ se rencontrer.
En soirée, nous enchaînerons sur des micro présentations de projets ruraux innovants qui permettront d’enrichir les échanges.
– Samedi après midi, à vélo ou à pied nous irons nous questionner en marchant et pédalant autour de la Dive (rivière) : bâtiments vacants, enjeux paysagers et agricoles, espaces publics, services de proximité, nouvelles formes d’action collective… Ce sera l’occasion d’un diagnostic partagé et d’échanges informels.
et voilà !!!
Cette démarche démarre tout juste : c’est un processus pour construire un projet et s’insérer dans les réseaux existants ou construire un groupe d’acteurs motivés par ces questions. C’est aussi l’occasion de chercher des gens prêts à s’investir dans le lieu en proposant des résidences, des petits évènements, en installant un bureau…
Cela se poursuivra en août (fin août), par un autre temps d’échange collectif et débouchera sur 1 an de test et d’expérimentation dans le lieu ou autour. Rien est figé, le groupe peut s’étoffer ou se dissoudre, les idées pourront arriver au fil du temps…
Bien cordialement,
La petite équipe de Retournay