Le tiers-lieu agricole : un modèle novateur pour s’installer en agriculture ?

Un article sur Agri79, merci à Philippe Bidet qui a participé au lancement.

http://www.agri79.fr/actualites/le-tiers-lieu-agricole-un-modele-novateur-pour-s-installer-en-agriculture:FWFPTKM7.html

Le cofarming, version coworking des milieux urbains, qualifié aussi de tiers- lieu, est un autre modèle auquel réfléchissent Hilaire et Geneviève Herbert, agriculteurs à Marnes, en vue de transmettre leur exploitation.

Geneviève et Hilaire Herbert, dans leur ferme, au lieu-dit  Le Moulin de Retournay.
Geneviève et Hilaire Herbert, dans leur ferme, au lieu-dit Le Moulin de Retournay. – © P.B.

Le concept de tiers-lieu consiste à exercer son activité professionnelle de façon collective et collaborative dans des espaces de travail partagés. Il s’agit de faciliter l’installation, la solidarité professionnelle et aussi la convivialité. Il existe 186 tiers-lieux en Nouvelle Aquitaine, dont dix en Deux-Sèvres, regroupés dans la SIC « La coopérative des tiers-lieux ».

Un modèle transférable en agriculture ? C’est le projet que travaillent depuis deux ans Geneviève et Hilaire Herbert, dans leur ferme au lieu-dit Le Moulin de Retournay. Hilaire y a exercé son activité en production porcine et en céréales sur 43 ha, puis de fabrication d’aliment du bétail. L’ancienne minoterie dispose d’un bâti de caractère et d’un étang propice à l’irrigation pour la culture légumière par exemple. Arrivant à la retraite, le couple souhaite aussi faciliter l’installation par la mise à disposition des terres.

Ils sont aidés dans leur démarche par Lucile Aigron, la co-gérante de la SIC et par Agrobio Poitou-Charentes. Le 25 janvier ils ont convié un groupe de réflexion « pour avoir un retour sur la démarche », précise Hilaire Herbert. L’idée est de proposer leur ferme à des candidats à l’installation en début d’année. Le descriptif de l’outil est consultable sur un site dédié. Si le projet est ouvert, la conversion en agriculture biologique est déjà engagée et, Hilaire et Geneviève sont très attachés à une démarche agro-écologique. L’exploitation dispose, selon eux, d’un potentiel pour plusieurs candidats à la fois, avec des activités complémentaires. C’est l’esprit du tiers-lieu agricole.

La formule est séduisante. En effet, l’isolement professionnel, malgré le travail en commun, est souvent pointé par les agriculteurs dans l’exercice quotidien du métier. Mais la démarche d’Hilaire et Geneviève Herbert est aussi très pragmatique : un calendrier allant du dépôt des dossiers des candidats, leur étude et leur discussion à des installations prévues pour 2019 et 2020.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s