Résidence #2 – la transition agricole en projection

En ce mois d’octobre, c’est le moment d’un temps fort de travail dédié à la transition agricole. Voilà quelques mois que germe l’idée de transmettre les terres et d’accueillir des porteurs de projets. Mais les uns comme les autres ignorons la marche à suivre comme les spécificités des terrains qui bordent Retournay.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans la perspective d’une transition écologique globale du site, la question des terres et de l’agriculture est primordiale, alors que les paysages et modes de culture continuent à se transformer rapidement vers des productions industrielles peu adaptées aux particularités locales. Terre argilo-calcaire, présence forte des arbres (peupliers notamment), amène une réflexion sur l’agro-foresterie, le maraichage en bordure de dive, mais aussi sur une céréaliculture sans intrants plus écologique. Aujourd’hui les 20 hectares attenant sont cultivés en partie par une agriculture céréalière classique (maïs, blé, poids, test soja) par un agriculteur voisin proche de la retraite. Une échéance parfaite pour cette reconversion !

Nous essayons cette semaine de rassembler les énergies et les idées sur un temps fort.  Nous proposons 4 jours pour imaginer l’accueil de porteurs de projets agricoles sur les 20 hectares autour du domaine et possiblement au delà. Il existe en effet d’autres perspectives avec la transmission d’autres terres liées au départ en retraite d’agriculteurs voisins. Il existe aussi 25 hectares de terres à Saint Généroux (7km) juste récupérées et qui pourraient être associées.

+ Les objectifs de ce temps de travail

Diagnostic du potentiel du site et des contraintes (approche agronomique, économique, liées a la propriété, configuration géographique…) + Cartographie des ressources et expériences territoriales (Visite de projets inspirants et documentation, écoute de porteurs de projets complices). + Temps de discussion pour imaginer des scénarios possibles et mise en place d’un calendrier de travail / processus pour interpeler des porteurs de projets et construire le cadre de la contractualisation.

+ Les personnes ressources associées à ce temps de travail

Alain Perceau : Agriculteur qui travaille aujourd’hui les terres // André Fouchard (analyse Hérody) : andre.fouchard@gmail.com// Lucile Aigron de la coopérative des Tiers lieux Aquitaine sur montage de tiers lieux agricole // Dominique Paquereau : agriculteur Bio à Saint-Généroux / transmission d’activité à son fils qui créé un moulin… // Vincent Couriault (éleveur de porc reconversion bio, complice) & son neveu (installé à thouars) // Karim Elouali, agriculteur céréalier ami en cours de reconversion à Rennes

+ Les conclusions

Ces quelques jours se sont avérés très positifs : Une transition vers le bio assez simple ; des terres adaptées au maraichage près de Retournay ; Des personnes ressources présentes localement ; les espaces tests agricoles comme perspectives ; Une prochaine formation avec le réseau RENETA ; la mise en place de forme collaborative pour penser l’accueil du maraichage… La suite bientôt après digestion !

Advertisements